Le Palazzo Papadopoli sur le Grand Canal, carte postale du XXe siècle.
Luca Carlevaris, Palazzo Coccina sur le Grand Canal, gravure de 1703.
Fernandino Ongania, photogravure du Palazzo Papadopoli en 1890-1893, National Gallery of Canada.
Façade actuelle du Palazzo Papadopoli, Grand Canal de Venise.
Paolo Véronèse, La présentation de la famille Coccina à la Vierge, 1571, Gemäldegalerie Alte Meister, Dresde.
Galerie du premier étage du Palazzo Papadopoli
Eugen von Blaas, Portrait du sénateur le comte Nicolo Aldobrandini-Papadopoli, 1909, musée Correr, Venise.
L’escalier d’honneur du Palazzo Papapdopoli par Guggenheim, vue aux pieds de l’escalier.
L’escalier d’honneur du Palazzo Papadopoli par Guggenheim, vue de l’escalier.
L’escalier d’honneur du Palazzo Papapdopoli par Guggenheim, vue du haut.
Salle dite « chambre aux stucs », 2e étage du Palazzo Padapopoli, décoration de Guggenheim autour du plafond attribué à Giambattista Tiepolo.
Détail de la décoration de Guggenheim pour la « chambre aux stucs ».
Salle décorée de chinoiseries rococo par Guggenheim, 2e étage du Palazzo Papadopoli.
Portego du Palazzo Papadopoli (pièce centrale donnant sur les appartements), décoration de Guggenheim et meubles modernes de l’hôtel sept étoiles depuis 2007.
Chambre du Palazzo Papadopoli, décoration de Guggenheim.
Écu de la famille Papadopoli, que l’on retrouve sur le Palais et sur certains meubles de Guggenheim.
Maddalena Aldobrandini-Papadopoli, Princesse Spada-Pontenziani. Portrait de Vittorio Corcos, 1903.
Vera Aldobrandini-Papadopoli, Comtesse Arrivabene Gonzaga. Portrait par Umberto Brunelleschi, 1920.

Le Palazzo Papadopoli est un palais vénitien construit par Giovanni Giacomo de’ Grigi (actif de 1540 à 1575), vers 1560. La façade donnant sur le Grand Canal est ornée en son centre de loggias à serliennes proches de celles de l’architecte Michele Sanmicheli (1484 – 1559), architecte maniériste de l’école véronaise. Sur les côtés, des fenêtres simples à frontons triangulaires et courbes sont très influencés par l’architecture d’Andrea Palladio (1508 – 1580). Sous la corniche apparaissent de petites ouvertures ovoïdales en cartouche avec des encadrements caractéristiques de Jacopo Sansovino (1486 – 1570). Le palais est surmonté de deux obélisques, symboles des capitani da mar. Rivalisant avec les édifices les plus prestigieux de la ville, il est doté, comme le Palais des Doges, d’une salle « des Quatre Portes » (Salone delle Quattro Porte).

Ce palais du XVIe siècle a en effet été construit pour la puissante famille Coccina, originaire de Bergame. Ils commandent à Véronèse pour ce palais une immense et célèbre toile, la Présentation de la famille Coccina à la Vierge (1571).


Après la disparition du dernier membre de la famille Coccina en 1748, le palais devient Palazzo Tiepolo, lorsqu’il est acheté par la famille du grand peintre Giambattista Tiepolo. On attribue à celui-ci la peinture du plafond d’une alcôve, et son fils Giandomenico Tiepolo y laissa pour de nombreuses années deux scènes du carnaval de Venise au XVIIIe siècle, le Minuet et le Charlatan.


Par la suite, le palais passe de main en main avant d’être acheté le 25 janvier 1864 par deux frères, Nicolo et Angelo Aldobrandini-Papadopoli. Les Papadopoli, descendants d’une famille patricienne originaire de Corfou, jouissent d’une très bonne réputation. Ils tiennent de leur mère Maddalena le nom célèbre d’Aldobrandini, qui fut notamment la famille du Pape Clément VIII.
En plus d’être propriétaires terriens et industriels, les frères Papadopoli s’investissent dans les affaires de la cité et se font connaître comme amis des arts.

Ainsi, pour raviver sa splendeur, le palais fut considérablement agrandi et redécoré entièrement aux alentours de 1874-1875. Cette entreprise fut menée par l’architecte Girolamo Levi et par le décorateur et antiquaire Moïse Michelangelo Guggenheim . Au premier échu le travail d’agrandissement et de modernisation du palais, au second la décoration intérieure. Guggenheim fit du Palazzo Papadopoli un parcours à travers les âges, conçu pour émerveiller le visiteur. Chaque pièce est décorée dans un style différent, recréant des atmosphères aristocratiques. Ainsi l’on passe de la solennité de l’escalier d’honneur évoquant le Quattrocento, aux exubérances rococo de la « chambre des stucs » ; de l’atmosphère érudite et cossue du « Salon des Quatre Portes », aux fantaisies épurées de la « chambre chinoise ». Le remaniement fut si important qu’un chroniqueur a pu écrire, dans la « Gazzetta di Venezia » : « Le Palais Tiepolo du XVIè siècle a donné naissance au Palais Papadopoli du XIXè siècle ».

L’une des filles jumelles de Nicolo, Maddalena, se marie au prince de Castelviscardo, Ludovico Spada-Veralli-Potenziani, également Gouverneur de Rome. Le palais fut légué par Nicolo Aldobrandini-Papadopoli à sa fille Véra, mariée au comte Giberto Arrivabene Valenti Gonzaga, et dont on connaît le portrait par Umberto Brunelleschi.

Ce que nous offrons

Spécialistes de l'achat et de la vente de cheminées anciennes, d’éléments de décoration intérieure et extérieure. Notre site présente le plus grand choix de cheminées en marbre françaises.

Qualité, authenticité, transparence et service sont nos références.

Contact
Réseaux sociaux
Image not found
Image not found
Image not found
Image not found

Boutique des cheminées

120, rue des Rosiers
93400 Saint Ouen

Horaires :
Le Vendredi de 10 à 12h30
Du Samedi au Dimanche de 10h à 18h,
le Lundi de 10h à 16h et tous les jours sur RDV.

Marché Paul Bert

Marché Paul Bert au coeur des Puces de Saint Ouen.
Allée 6 Stand 83
93400 Saint Ouen

Ouvert les samedis et dimanche de 10h à 18 heures

Showroom de Saint Ouen

Merci de nous téléphoner pour tout renseignement, ou adressez un email afin de recevoir l'adresse et l'itinéraire.
Horaires :
Uniquement sur rendez-vous, tous les jours de la semaine.

Contacts :
phone : +33 (0)6 60 62 61 90
           +33 (0)1 42 25 12 79

Copyright © 2007 Galerie Marc Maison

Plan du site

contact