L’Exposition Universelle de 1855

Napoléon III, admiratif de la première Exposition Universelle de Londres, organise la deuxième à Paris en 1855. Il fait construire le Palais de l'Industrie pour l'occasion ainsi que des bâtiments annexes où les produits de toutes les nations peuvent être découverts et comparés.

L'Angleterre en 1851 avait fait grand étalage des richesses de ses colonies, et la France y répond en mettant l'accent sur ses nombreux peintres, ses manufactures de luxes et ses produits agricoles. Ainsi, dans les arts décoratifs, les bronziers, ébénistes et céramistes français figurent parmi les meilleurs du monde. On loue ainsi les meubles de Jeanselme, de Tahan associé à l'habile Rivart, l'orfèvrerie de Christofle et Denière, et la porcelaine de Sèvres.

L'Exposition Universelle de 1855 est la première qui se tint à Paris. C'est à cette exposition que le jeune Mathurin Moreau est révélé au public avec ses sculptures de la Fontaine de Tourny.

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *