L’Exposition Universelle de 1867 à Paris

Importante Exposition Universelle, celle de 1867 innove en proposant à tous les pays invités de construire un édifice représentant leur architecture, les Pavillons nationaux. Se tenant à Paris, elle accueille le public dans le Palais Omnibus, autour duquel un grand Parc permet de voyager de pavillon en pavillon. Plus que jamais, l’Exposition Universelle est la rencontre de toutes les nations.

En effet, le Japon est pour la première fois représenté, avec la délégation de Tokugawa Akitake. La Russie est l’invité d’honneur, installant plusieurs édifices typiques, notamment des isbas par la suite restées à la capitale française. Enfin, l’Égypte y apporte une importante collection d’antiquités, statues et momies.

Dans les Arts Décoratifs, le Grand Prix est remis à Fourdinois pour un grand Cabinet sculpté de chimères ailées, tandis que Guillaume Diehl présente un cabinet inspiré du passé Mérovingien, une curiosité de l’Exposition aujourd’hui conservée au Musée d’Orsay à Paris.

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire