Louis-Constant Sévin

Maniant les motifs grecs, assyriens, perses, chinois, comme ceux du Gothique et de la Renaissance, Louis-Constant Sévin (1821-1888) dessine des modèles d’objets précieux qui font l’admiration de son temps. Ornemaniste majeur de la seconde moitié du XIXe siècle, il connaît la gloire en mettant sa créativité au service des grands ateliers de Ferdinand Barbedienne et du ciseau de Désiré Attarge.

En effet, le nom de Sévin est indissociable de celui de Barbedienne. De 1855 à 1888, les deux hommes collaborent à des œuvres remarquables, et triomphent à toutes les Expositions Universelles. Lorsque le Jury l’Exposition Universelle de 1878 fait Barbedienne Officier de la Légion d’Honneur pour leur Grande Horloge, aujourd’hui à l’Hôtel de Ville de Paris, celui-ci refuse cette distinction et la donne à Constant Sévin.

Ensemble, ils conçurent des bronzes pour les souverains comme le roi de Hollande, le roi des Belges ou la reine d’Angleterre.

Cet article est également disponible en : Anglais

Laisser un commentaire