menu
Menu
account_box
Catégories
Contact
email Send us a message

Nous contacter

phone Par téléphone

+33 (0)1 42 25 12 79
Mar. - Sam., de 14h à 19h
+33 (0)6 60 62 61 90
Tous les jours, de 9h à 19h

email par Email

Plans & Adresses: contact@marcmaison.com

share Let's get social

Langue
Et aussi...
Ma sélection
(0 Objets)

Style Napoléon III / Ref.9050

Jardin d'hiver attribué à Paul Sédille, décoré par Jules Loebnitz

Dimensions

Époque et provenance:
Hôtel particulier à Lille, c.1872-1878.

Statut:
bon état, nous consulter pour les restaurations éventuelles. La corniche supérieure en plâtre n'a pu être sauvée. Il nous reste des éléments pouvant servir de modèle. (photo 18 & 19)

Notre jardin d’hiver provient d’un hôtel particulier lillois ayant appartenu à la famille Maquet.
La signature des carreaux de faïence employée au dos des carreaux « Maison Pichenot, J. Loebnitz successeur, Rue des Trois-Bornes N°7 et Rue Pierre Levée N°4 Paris », indique qu’il s’agit d’une production des années 1857 à 1878.
Cette pièce présente une majestueuse cheminée centrale en scagliola avec panneaux de céramique et émaux cloisonnés sur laitons. De part et d’autre, se trouvent deux alcôves richement sculptées et décorées, également en scagliola. Jules Loebnitz intervient dans la partie basse de ce mur avec un décor mauresque de panneaux en céramiques qui non seulement apportent une richesse polychromique mais aussi viennent souligner l’architecture de cette pièce, de par l’emploi alterné de larges panneaux, de frises décoratives, d’encadrements, d’écoinçons, et surtout la partie supérieure de la cheminée qui est ornée d’une superbe composition florale inspirée des motifs du sud de l’Espagne. Il est vrai que si l’on regarde attentivement le décor de la partie basse du mur, il évoque très clairement celui du Palais de l’Alhambra à Grenade, notamment le décor de la niche de la porte de la Barca. Le décor se résume dans un dessin très voulu et très défini, rehaussés de tons posés à plat.
Jules Loebnitz suit fidèlement les principes architecturaux de son ami Paul Sédille dans ce jardin d’hiver, qui recommandait l’emploi d’un ou deux tons au maximum, tons simples plutôt que tons composés, qui puissent être vus de loin. Le jaune, le bleu, le rouge et leur dérivés, le vert, le violet, suffisent à former deux par deux, la base de la coloration d’un même motif ornemental, avec les appoints toujours nécessaires du blanc et du noir, pour former délimitation ou contraste.
Ce jardin d’hiver a été conçu dans le plus grand raffinement, notons la présence de la mosaïque au sol qui s’accorde parfaitement avec le décor architectural en céramique de Loebnitz, sans l’alourdir ni l’effacer. Une rotonde composée de boiserie et au plafond en moucharabieh, donne à la droite de la cheminée. L’entrée de la rotonde est formée d’une ouverture à arcatures qui rappelle incontestablement les superbes arcatures en fer à cheval ou polylobées de la Maksourah de Cordoue croquée par Paul Sédille en 1871 à l’occasion de son voyage. Une élégante architecture en fer forgée composée de délicates arcatures, faisant écho à celles de la rotonde, et de verres gravés donne accès au jardin.
« La céramique est la vraie peinture des monuments …. » [rapport de l’exposition universelle de 1867 à Paris]. Le décor polychrome a pour premier rôle de souligner et de mettre en valeur l’architecture ; cependant, une harmonie doit être trouvée entre la construction et son décor céramique et les plus belles réussites naissent de la collaboration étroite entre Paul Sédille et Jules Loebnitz, dont notre jardin d’hiver est un bel exemple.

Le salon est composé comme suit :
Mur 1 dit accès au salon, qui comporte quatre portes fenêtres en fer forgé à ornementation de bronzes dorés entourées d'un élément de boiserie.
Mur 2 dit façade vers le jardin, composé d'arcades et d'une porte en fer forgé fermées par des verres sablés dont le décor fait écho à celui des boiseries.
Mur 3 dit la rotonde, composé d'une rotonde en demi-cercle en fer forgé et verres sablés, agrémenté d'éléments de boiserie.
Mur 4 dit mur aux céramiques réalisées par Jules Loebnitz, composé d'une cheminée, de deux alcôves en stuc-marbre.

Prix: sur demande

Merci de nous contacter pour plus d'informations.
Demander le prix