menu
Menu
account_box
Catégories
Contact
email Send us a message

Nous contacter

phone Par téléphone

+33 (0)1 42 25 12 79
Mar. - Sam., de 14h à 19h
+33 (0)6 60 62 61 90
Tous les jours, de 9h à 19h

email par Email

Plans & Adresses: contact@marcmaison.com

share Let's get social

Langue
Et aussi...
Ma sélection
(0 Objets)

Style Napoléon III / Ref.11117

BOUHON - Exceptionnelle paire de chenets de style Napoléon III aux faunes présentée lors de l'Exposition universelle de 1867

Dimensions
Largeur : 27cm
Hauteur: 58cm
Profondeur : 20cm

Époque et provenance:
Exposition universelle de 1867, France

Statut:
Très belle dorure d'origine.

Cette exceptionnelle paire de chenets de style Napoléon III en bronze dorée a été réalisée par la maison Bouhon, spécialisée dans le bronze, et fut présentée lors de l’Exposition universelle de 1867.

Assis dos à dos, deux faunes, un homme et une femme, soulèvent une coupe abondant de fruits exotiques sur laquelle trône un ananas. Le jeune faune passe son bras gauche derrière le dos de la jeune faune afin de tirer le drapé aux multiples plis qui recouvre légèrement le corps de celle-ci. Figure mythologique qui incarne la nature et la joie, ces deux faunes , aux lignes graciles et au sourire en coin, sont à la fois emprunt de candeur et de sensualité.

Les socles à quatre pieds sur lequel ils sont assis ont un vocabulaire ornemental typique du style : volutes et coquille d’inspiration rocaille, feuilles d’acanthe, fleurs en cloche.

La qualité de ces bronzes est remarquable : les chevelures, les fruits ou encore les pattes de bouc des personnages sont sculptés avec une très grande finesse.

Cette paire de chenets a été présentée à l’Exposition universelle de 1867 lors de laquelle Bouhon et cie exposa de nombreux chenets. Ancienne maison Clavier, puis Bouhon et Cie jusqu’en 1898, la maison Bouhon Frères est spécialiste des cheminées et de leurs accessoires en bronze et en fer forgé.

Les almanachs du commerce le mentionnent pour la première fois un certain E. Clavier en 1852 en tant que « sculpteur d’ornement pour le bronze » au 12, rue Neuve-Saint-François dans le quartier du Marais à Paris (future rue Debelleyme). Dans l’almanach de 1863 sont énumérés ses spécialités : « chenets, galeries, garde-feu, pelles, pincettes etc » : dès les débuts de la maison, il s’oriente vers les accessoires de cheminée. Grâce à la qualité de ses productions, il remporte une médaille de 2ème classe lors de l’Exposition Universelle de 1855, deux médailles lors de celle de 1862 et se fera remarquer par la critique lors de l’Exposition qui se tient à Paris en 1867 où il expose le bronze que nous vous présentons ici.

La maison devient ensuite Maison Bouhon Frères lorsque Thomas et Joseph Bouhon reprennent l’affaire familiale puis Bouhon et Cie jusqu’en 1898. Ils se spécialisent dans les cheminées et leurs accessoires en bronze et en fer forgé. Réputée pour la qualité de leurs réalisations, la Maison participe aux Expositions Universelles de 1878 et 1900 et est appelée à plusieurs reprises à faire partie du jury. Bouhon père est par exemple membre du jury hors concours lors de l’Exposition de 1889. La maison Bouhon Frères est ainsi félicitée à l’Exposition Universelle de 1900 par le jury international pour ces écrans et chenets « entièrement nouveaux ». Elle y reçoit la médaille d’or, tout comme elle l’avait reçue à l’Exposition Universelle de 1897 à Bruxelles.


Prix: sur demande

Merci de nous contacter pour plus d'informations.
Demander le prix