menu
Menu
account_box
Catégories
Contact
email Send us a message

Nous contacter

phone Par téléphone

+33 (0)1 42 25 12 79
Mar. - Sam., de 14h à 19h
+33 (0)6 60 62 61 90
Tous les jours, de 9h à 19h

email par Email

Plans & Adresses: contact@marcmaison.com

share Let's get social

Langue
Et aussi...
Ma sélection
(0 Objets)

Style Louis XV / Ref.3800

Exceptionnelle cheminée réalisée par Alfred Emmanuel Beurdeley pour Cornelius II Vanderbilt, 1893

Dimensions
Largeur : 239cm
Hauteur: 247cm
Largeur intérieure : 154cm
Hauteur intérieure : 114cm

Époque et provenance:
XIXe siècle.

Statut:
Bon état. Restaurée suite à un incendie

Cette cheminée en marbre sarrancolin et ornée de bronzes dorés a été réalisée par Alfred Emmanuel Beurdeley (1847-1919) d'après un modèle créé par Pierre Contant d'Ivry (1698 – 1777) vers 1752-1753 pour le salon de la duchesse d'Orléans au Palais Royal et exécuté en bronze par François-Thomas Germain (1726 - 1791).
De style Louis XV, cette cheminée en marbre sarrancolin présente, en plus de ses ornements en bronze doré, deux putti assis dans les angles de son plateau tenant chacun dans leurs mains un candélabre à cinq bras de lumières jaillissant d'une corne d'abondance.

Notre cheminée à été présentée lors de l'Exposition Universelle de Chicago en 1893 sur le stand d'Alfred Emmanuel Beurdeley dont un chroniqueur de la Gazette des Beaux-Arts parla de la sorte : "Il nous serait difficile de ne pas parler (...) de la splendide exposition de M. Beurdeley qui a envoyé à Chicago un véritable musée. C'est avec intention que nous nous servons de ce mot, car tout ce qu'il expose est œuvre d'art". Dans sa liste non exhaustives des œuvres présentes se démarquant du reste de la production, il parle d'« une cheminée Louis XIV faite pour un richissime américain ».

La personne désignée n'est autre que Cornelius Vanderbilt II (1843 – 1899), un homme d'affaires et mondain américain. Son grand père, Cornelius Vanderbilt (1794 – 1877) poussé par la volonté de s'enrichir au début du XIXe siècle, fit fortune grâce à la création de compagnies de ferry et de chemins de fer. De plus, c'est aussi à lui que l'on doit la création de la gare Grand Central à New York et surtout la renommée de sa famille et son importance dans l'histoire des États-Unis. Cornelius II Vanderbilt, son petits-fils favoris, suivit les traces de son grand-père et fut président de la New York Central Railroad en 1885, ainsi qu'à la tête de la New York Central & Hudson River et de la N.Y. & Harlem, Michigan Central. Il aida aussi à établir à New York la Vanderbilt Clinic et la Cathedral of St. John the Divine.
C'est vers 1894 que notre cheminée intégra la demeure du commanditaire à New York où elle y orna le grand salon. Située à l'angle de la 5ème Avenue et de la 57ème Rue il s'agit de la plus grande maison privée jamais construite dans la ville, elle fut détruite en 1927.

La famille Beurdeley constitue l'une des plus importantes dynasties de fabricants de meubles du XIXe siècle et s'étend sur trois générations. Alfred Emmanuel Louis Beurdeley (1847-1919) était le fils de Louis Auguste Alfred (1808 – 1882), ainsi que son collaborateur puis son successeur à partir de 1875. Il conserva le magasin au coin de la rue Louis-le-Grand et du boulevard des Italiens, le fameux Pavillon de Hanovre et avait ses ateliers 20 et 24 rue Dautancourt. Il se spécialisa dans la fabrication de meubles de luxe copiés sur des modèles anciens issus du Mobilier National et réalisa quelques meubles originaux.
Il participa à l'exposition universelle de 1878 où il reçut une médaille d'or et, d'après le rapport, "il maintient la haute renommée de la maison fondée par son père. Il a su lui donner un nouvel éclat par son esprit d'initiative, son goût éclairé..." Il est par la suite, fait Chevalier de la légion d'honneur grâce à sa participation à celle d'Amsterdam en 1883. Il exerça jusqu'en 1895 environ puis liquida son entreprise et vendit ses collections constituées de plus de 2000 pièces.
Comme en témoignent les photographies du petit et du grand salon de la demeure de la 57ème rue conservées à la New York Historical Society, Cornelius Vanderbilt II avait pour habitude de travailler avec les plus grands ébénistes et bronziers français du XIXe siècle. En effet, Alfred Emmanuel Beurdeley réalisa notamment pour l'homme d'affaires, afin de meubler le petit salon, une copie de la paire de consoles d'après Georges Jacob pour le comte d'Artois, ainsi qu'une copie de la table de Marie-Antoinette.

Bibliographie : C. Mestagh, L'ameublement d'art Français, 1850-1900, Paris, 2010, p.128-129.
M. Kathrens, Great Houses of New York : 1880-1930, New York, 2005, pp. 38-4

Cette cheminée est vendue sans rétrécissement ni dalle foyère mais ceux-ci pourront être fabriqués à la demande (selon disponibilité du marbre).

Suivez ce lien pour lire notre article de blog consacré à cette importante cheminée.

Informations

Certificat d'exportation
Bientot disponible
Certificat d'exportation

A quoi sert le passeport ??

Prix: sur demande

Merci de nous contacter pour plus d'informations.
Demander le prix