menu
Menu
Catégories
Contact
email Send us a message

Nous contacter

phone Par téléphone

+33 (0)1 42 25 12 79
Mar. - Sam., de 14h à 19h
+33 (0)6 60 62 61 90
Tous les jours, de 9h à 19h

email par Email

Plans & Adresses: contact@marcmaison.com

share Let's get social

Langue
Et aussi...
Ma sélection
(0 Objets)

Le marbre noir regroupé sous l'appellation Noir de Belgique recouvre plusieurs marbres de couleur noire, tels que le Noir de Mazy, le Noir de Dinant, le marbre noir de Theux ou encore le Noir de Golzinne.

Ces noms revoient à leur lieux d'extraction : Mazy, Dinant, Theux et Golzinne, villes situées dans la province de Namur, en Belgique francophone.
La concentration de ces mines est due à la présence du synclinal de Namur. Spécificité géologique de cette région, ces couches datent de l'ère du Paléozoïque, période Dévonien, époque Frasnien autrement dit à 380 millions d'années. La terre voit alors apparaître les premiers vertébrés terrestres, premières plantes à graines et premiers arbres. C'est à cette composition riche en matières organiques que le Noir de Belgique doit son noir profond, exempts de toutes veines ou motifs.

L’extraction de ce marbre se fait à ciel ouvert et également à dans galeries souterraines. Cette roche calcaire micro-cristalline est essentiellement constituée de calcite. Cette cristallisation très fine permet d'obtenir un poli incomparable.
C'est la finition marbrière, ce polissage qui souligne la profondeur de la couleur noire de cette matière, c'est pour cela qu'il est souvent utilisé pour la petite statuaire d'intérieur et pour le mobilier.

Le succès de ce marbre est lié à ces qualités de composition. Cependant, bien que découvertes et exploitées dès l'Antiquité, les mines wallonnes, ne connaîtront leurs heures de gloire qu'à partir de la fin du XVIIe siècle. A cette époque, Dinant est alors rattaché au Royaume de France, et la carrière fournie du marbre pour la construction de Versailles, en particulier pour les pavements de sols. C'est une bonne opportunité pour Colbert et Louis XIV qui veulent endiguer les achats à l'étranger et favoriser l'exploitation des ressources naturelles du Royaume. Il faut construire la nouvelle demeure royale avec des matières premières françaises.
Au XIXe siècle, ces marbres, grâce à leur finesse et à la profondeur de leur couleur noire, sont beaucoup utilisés dans la production de cheminées et de pendules. Dans cette catégorie, le marbre Noir de Mazy et le Noir de Dinant sont les plus célèbres. Cependant il est très difficile sans l'aide d'une analyse scientifique de déterminer avec précision de quelle carrière un Noir de Belgique provient. Généralement, le Noir de Dinant servait principalement à la production des pendules ou à la fabrication de sculptures fines. Le noir de Mazy quant à lui était plus largement utilisé pour les dalles, plinthes, tablettes, revêtements vertical, marches, sculptures fines et les cheminées.


Bibliographie

J. Dubarry de Lasalle, Identification of marbles, Ed. H. Vial, Dourdan, 2000

J. Dubarry de Lasalle, The use of marbles, Ed. H. Vial, Dourdan, 2005

P. Julien, Marbres, From Quarries to Palaces, ed. Le Bec en l'air, Manosque, 2006

Marmi antichi, collective work, ed. De Luca, Rome, 1998

Carrière Sainte Anne proche de Dinant en Wallonie. Parois découpées à la haveuse laissant apparaître des piliers.
Détail d'une cheminée en marbre Noir de Belgique, XIXeme siècle. Exceptionnel travail de sculpture de la tête de lion et des de
Mazy : Carrière de Marbre Noir. Carte postale des la Sociéte Anonyme de Merbes-Sprimont.
Cheminée en marbre Noir de Belgique, modèle à Trois Coquilles, XIXème siècle.
MAISON TAHAN : Encrier en malachite et marbre Noir de Belgique.