menu
Menu
Catégories
Contact
email Send us a message

Nous contacter

phone Par téléphone

+33 (0)1 42 25 12 79
Mar. - Sam., de 14h à 19h
+33 (0)6 60 62 61 90
Tous les jours, de 9h à 19h

email par Email

Plans & Adresses: contact@marcmaison.com

share Let's get social

Langue
Et aussi...
Ma sélection
(0 Objets)

Né à Mons en Belgique le 2 juillet 1775, Zacharie Joseph Raingo est le fils de Nicolas-Joseph, horloger, et de Marie-Magdelaine Decroly. Il vit à Tournai de 1795 à 1807 puis développe, à partir de 1810, son activité à Gand avant de s'installer à Paris rue de Cléry en 1813. Durant cette première période, suivant certainement l'exemple d'Antide Janvier, il réalise ses premières pendules planétaires, sa spécialité. Également appelées horloges astronomiques, elles sont montées avec un mécanisme de rotation des sphères destinées à montrer les proportions, positions et les trajectoires des corps célestes. Il dépose en 1810 un brevet pour une «pendule à sphère mouvante» sur laquelle il publia un opuscule en 1823.
       
    Dès 1823, Zacharie Raingo est nommé Horloger-Mécanicien de S.A.A. Monseigneur le duc de Chartres (futur roi Louis-Philippe) et l'année suivante Horloger-Mécanicien du Garde-Meuble de la Couronne. Le roi d'Angleterre George IV acquiert un planétaire en 1824 pour 300 guineas qui se trouve désormais au Château de Windsor.
         La maison Raingo Frères, qui associait quatre des fils de Zacharie, est fondée en 1823 et s'installe vers 1830 au 8 de la rue de Touraine. Il s'agissait d'Adolphe Hubert Joseph (Tournai 1796 – Paris 1839), Charles François Victor (Tournai 1801- Paris 1884), Denis Lucien Alphonse (Tournai 1802 – Paris 1870) et Dorsant Emile Joseph (Tournai 1805 – Paris 1859).


Lors de l'Exposition des Produits de l'Industrie de 1844 à Paris, la maison est mentionnée favorablement par le jury :
 MM. RAINGO frères , à Paris, rue Saintonge, 11.
Avant de parler de leurs produits, disons un mot de ces fabricants : c'est une famille d'industriels composée de quatre frères dont l'intelligence est constamment acquise à la prospérité de leur établissement, à Paris et à l'étranger. La partie commerciale domine, et le chiffre de leur exportation est considérable. Dans la grande quantité d'objets exposés, nous avons remarqué une pendule Louis XIV, le char de Neptune, accompagnée de deux candélabres et de deux vases très riches ; une pendule, forme Renaissance, ornée de porcelaines peintes, et des potiches garnies de bronzes ; deux groupes, sujets de chasse ; une pendule, la Poésie et l’Éloquence, avec candélabres à enfants, sont des témoignages du zèle et de l'activité qui règnent dans cette fabrique. En considération de l'importance de cette maison et des services rendus au commerce, le jury décerne a MM. Raingo frères la médaille de bronze.
(Rapport du Jury central, Exposition des produits de l'industrie française en 1844)


     Les frères Raingo se remarquent rapidement par leurs bronzes. En effet les frères Raingo, d'abord connus comme horlogers ajoutèrent des bronzes d'art et d'ameublement à leur catalogue. A partir de 1860, la Maison Raingo crée de remarquables pièces pour l'Empereur et l'Impératrice Eugénie, une collection qui peut être admirée aujourd'hui au Louvre. Les frères Raingo effectuent des productions d'après l'Antique puis, plus tard, produisent de petits modèles des œuvres d'artistes contemporains tel que Pradier, Carrier-Belleuse ou Auguste Moreau. Ils travaillent aussi en collaboration avec le célèbre ébéniste François Linke.
    La maison est présentée à l' Exposition Universelle de 1862 à Londres. Aux Expositions Universelles de Paris de 1867, 1878 et 1889, elle remporte à chaque fois des récompenses, dont la médaille d'or à l'Exposition Universelle de 1889. L'atelier est alors situé au 202 rue Veille du Temple à Paris. Les œuvres des frères Raingo se trouvent dans divers musées dont le Musée des Arts et Métiers à Paris, les musées Royaux d'Art et d'Histoire de Bruxelles, le Museo Poldi Pezzoli à Milan et le Palacio Real de Madrid.

Pendule des frères Raingo, style Louis XV, circa 1850, conservée au Musée Victoria, Australie.
Pendule Raingo, circa 1810, conservée aux Musées Royaux de Bruxelles
Pendule Raingo conservée au Science Museum. Science Museum/Science & Society Picture Library