menu
Menu
account_box
Catégories
Contact
email Send us a message

Nous contacter

phone Par téléphone

+33 (0)1 42 25 12 79
Mar. - Sam., de 14h à 19h
+33 (0)6 60 62 61 90
Tous les jours, de 9h à 19h

email par Email

Plans & Adresses: contact@marcmaison.com

share Let's get social

Langue
Et aussi...
Ma sélection
(0 Objets)

Style Napoléon III / Ref.11611

Henri-Auguste FOURDINOIS (1830-1907) - Paire de vitrines basses à décor de cariatides

Dimensions
Largeur : 103cm
Hauteur: 100cm
Profondeur : 44cm

Époque et provenance:
Paris, Vers 1870-1880

Statut:
Patine du temps, légère usure à la dorure, légers manques à la marqueterie. Une glace d'un côté galbé est cassée. Très légères tâches sur les plateaux en marbre.

Estampille "H. FOURDINOIS" sous les deux plateaux en marbre de Carrare.
Réalisée d'une main de maître, cette paire de vitrines basses porte la signature d'un grand ébéniste parisien de la seconde moitié du XIXè siècle, Henri Auguste Fourdinois.
Reposant sur des pieds toupies cannelés, ces vitrines arborent des lignes droites prenant leur inspiration dans le style Louis XVI, bien que contrebalancées par des côtés galbés. Une grande porte centrale vitrée est encadrée par deux cariatides en bronze doré portant un panier de fleurs sur leur tête. Les décors en bronze doré de ces vitrines sont d'une très grande qualité, notamment dans la facture des cariatides. L'excellence de la ciselure et de la dorure atteste d'un travail virtuose.
L’œuvre de marqueterie participe à la beauté de ces vitrines : noyer, cerisier, poirier noirci, sycomore sont travaillés en frisage afin de donner mouvement et symétrie à ces meubles.
Les dessus de ces vitrines sont pourvus de tablettes en marbre Blanc de Carrare légèrement veiné.
Les lignes droites du style Louis XVI, les pieds toupies du style Louis XIV, les cariatides du style Néo-Renaissance... Toute l'ornementation de ces meubles concourt à mettre en valeur, en une illustration brillante, un vocabulaire ornemental démontrant les connaissances d'Henri-Auguste Fourdinois pour les œuvres du passé, qu'il sait renouveler en des créations d'un syncrétisme stylistique éblouissant et d'une qualité d’exécution extraordinaire.

Né à Paris, en 1830, Henri-Auguste Fourdinois se forme dans l’agence de Félix Duban, avant de travailler à Londres comme dessinateur de modèles auprès de l’orfèvre Jean-Valentin Morel, puis à Paris avec le bronzier Victor Paillard. De son passage auprès de Félix Duban, il retient un grand sens de la composition, donnant une forme très architecturée à ses meubles. Il succède en 1867 à son père, qui lui avait enseigné le travail du bois et le souci de l'excellence, à la tête de la maison familiale, Créateur inspiré, ses réalisations sont accueillies très favorablement par les critiques de l'époque, qui soulignent la délicatesse, la perfection de détails et la beauté des ornements. Le catalogue de vente de 1887, au moment de la fermeture de l'entreprise, salue ainsi un artiste « qui a participé à bien des expositions, moissonnant partout les hautes récompenses, recueillant de tous côtés d'inappréciables suffrages, meublant de purs chefs-d’œuvre les musées, les résidences royales et les aristocratiques hôtels de l'Europe et du Nouveau-Monde » .

Ces vitrines forment un ensemble avec le bureau plat de milieu référence 11614.

Prix: sur demande

Merci de nous contacter pour plus d'informations.
Demander le prix