menu
Menu
account_box
Catégories
Contact
email Send us a message

Nous contacter

phone Par téléphone

+33 (0)1 42 25 12 79
Mar. - Sam., de 14h à 19h
+33 (0)6 60 62 61 90
Tous les jours, de 9h à 19h

email par Email

Plans & Adresses: contact@marcmaison.com

share Let's get social

Langue
Et aussi...
Ma sélection
(0 Objets)

Style Art Déco / Ref.10752

Exceptionnelle console Art Déco en marbre de Carrare pour l’Hôtel Toubiana construit par Charles ADDA, vers 1930

Dimensions
Largeur : 210cm
Hauteur: 95cm
Profondeur : 45cm

Époque et provenance:
Vers 1930, Hôtel Toubiana, Boulogne-Billancourt.

Statut:
En très bon état.

Cette importante console en marbre de Carrare de style Art Déco fut réalisée vers 1930. Elle provient de l’hôtel Toubiana de Boulogne Billancourt construit entre 1928 et 1930 pour lequel Toubiana fit appel à l’équipe gagnante du concours de Deauville en 1921 : l’architecte de renom Charles Adda, les céramistes Eugène Bourdet et Alphonse Gentil ainsi que le ferronnier d’art Marcel Bergue.
Éminemment moderne par son décor épuré, sa ligne droite et ses formes géométriques, cette console monumentale reprend une esthétique tout à fait Art Déco. Une certaine rigidité émane de cet imposant mobilier, loin des courbes et des excentricités de l’Art Nouveau. Né véritablement au lendemain de la Première Guerre mondiale et dont la période de gloire se situera dans les années 1920, notamment lors de l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs organisée à Paris en 1925, le style Art Déco se veut en effet être le contre-pied de l’Art Nouveau : élégance et sobriété, désormais synonymes de confort et donc de modernité, sont les mots d’ordre. Par ailleurs, le marbre et la structure imposante ne sont pas sans rappeler les autels religieux, conférant solennité et sacralité à cette œuvre. Subtilement veiné, le marbre de Carrare utilisé, est sûrement l’un des marbres les plus précieux et luxueux par la blancheur qu’il permet. Ce matériau a d’ailleurs été privilégié dans l’Hôtel Toubiana : les pièces monumentales, tels les escaliers ou encore les cheminées, sont faites de marbre. C’est aussi l’Égypte qui est mise à l’honneur, notamment dans la forme des pieds, inspiration récurrente dans l’Art Déco : une vague d’égyptomanie marque le design, l’ameublement et l’architecture des années 1920, regain d’intérêt entraîné par la découverte en 1922 du tombeau de Toutânkhamon.

Charles Adda suit les cours de Victor Laloux, architecte de la gare d’Orsay, aux Beaux-Arts de Paris à partir de 1894. Présenté par ce dernier à Ernest Sanson, architecte d’une grande renommée, Charles Adda participe à la construction du Palais rose commandé par le comte Boniface de Castellane et son épouse Anna Gould. Dès lors, Charles Adda œuvre pour une clientèle raffinée et fortunée, notamment dans l’Ouest parisien, parmi laquelle on peut citer la comtesse de Greffulhe, le duc de Gramont ou encore le marchand d’art Georges Bernheim. Il deviendra par la suite architecte de la Société d’Encouragement des Champs de course, au sein de laquelle il réalisera par exemple la grande Tribune en béton armé de l’hippodrome de Longchamp. Suivant les codes de l’architecture de son temps, classique et moderne à la fois, Charles Adda est affilié au courant Art Déco, et dont l’hôtel Toubiana, œuvre d'art totale, est représentatif.

Prix: sur demande

Merci de nous contacter pour plus d'informations.
Demander le prix