menu
Menu
account_box
Catégories
Contact
email Send us a message

Nous contacter

phone Par téléphone

+33 (0)1 42 25 12 79
Mar. - Sam., de 14h à 19h
+33 (0)6 60 62 61 90
Tous les jours, de 9h à 19h

email par Email

Plans & Adresses: contact@marcmaison.com

share Let's get social

Langue
Et aussi...
Ma sélection
(0 Objets)

Style Napoléon III / Ref.11646

Maison DENIERE - "Sapho", Garniture de cheminée d'après le modèle de Pierre-Alexandre SCHOENEWERK

Dimensions
Largeur : 24cm
Hauteur: 59cm
Profondeur : 21cm

Époque et provenance:
France, Seconde moitié du XIXe siècle

Statut:
Bon état. Manque la lunette du mécanisme.

Cette belle garniture de cheminée est en bronze doré, bronze argenté et onyx gravé. De style Napoléon III, elle se compose d'une horloge et de deux candélabres. Le mouvement est signé "DENIERE A PARIS " désignant le célèbre bronzier parisien Guillaume Denière (1815 - 1903).
L'horloge est surmontée d'une statuette en bronze argenté et doré représentant Sapho, la poétesse grecque de l'Antiquité qui vécut aux VIIè siècle et VIè siècle av. J.-C. , à Mytilène sur l'île de Lesbos, dont le modèle est dû au sculpteur Pierre Alexandre Schoenewerk.
Le thème de Sapho comme sujet de représentation dans les arts est particulièrement en vogue dans la seconde moitié du XIXè siècle, en attestent les nombreux artistes illustrant ce sujet historique et lyrique à la fois, issu de l’Antiquité . En peinture, Gustave Moreau est largement inspiré par ce thème puisqu’il réalise plusieurs esquisses et tableaux retraçant différents épisodes de la vie de Sapho. Théodore Chassériau, Joseph-Thomas Chautard, Antoine-Jean Gros sont autant de peintres renommés du XIXè siècle également inspirés par ce sujet.
Dans le domaine de la sculpture, James Pradier réalise plusieurs Sapho dont la célèbre statue en marbre exposée en 1852 et aujourd’hui conservée au Musée d’Orsay, Paris ; Eugène-Antoine Aizelin, Jean-Baptiste Carpeaux ou encore Auguste Clésinger s’illustreront à leur tour avec ce sujet.
La statuette de Sapho représentée sur notre horloge et dont le modèle est dû à Schoenewerk est directement issue de cette tradition et de ce goût affirmé pour ce sujet. De plus, la parenté entre celle-ci et la Sapho assise de James Pradier nous permet de penser que Schoenewerk fut très inspiré par cette dernière.
Né en 1820, Pierre-Alexandre Schoenewerk est l’élève de David d’Angers auprès de qui il apprend la sculpture. Il débute au Salon de 1841 en présentant Agar, statue en plâtre, et sera par la suite protégé par la Princesse Mathilde, cousine de Napoléon III, expliquant son grand succès sous le Second Empire. Il reçoit ainsi plusieurs commandes pour le Palais du Louvre, pour l’Hôtel de ville de Paris ou pour l’Opéra. La Jeune Tarentine, son œuvre majeure aujourd’hui conservée au Musée d’Orsay, est exposée au Salon de 1872 puis à l’ Exposition Universelle de 1878 .
La Maison Denière, créée dès 1804 par Jean-François Denière (1774–1866), puis reprise en 1844 par le fils, Guillaume Denière (1815 – 1903), est spécialiste des bronzes d’ameublement, tels que, candélabres, feux, flambeaux, pendules et surtouts de table. Forte de son succès, la Maison Denière s’associe également à des artistes talentueux pour éditer leurs œuvres comme c’est très probablement le cas pour cette garniture de cheminée et cette Sapho.
Bronzier des maisons régnantes, Denière fournit les bronzes du Carosse de sacre de Charles X, effectue plusieurs livraisons pour le mobilier de la Couronne sous la Monarchie de Juillet, et de nombreux bronzes d’ameublement pour les Tuileries sous le Second Empire. Consacrée à l’ Exposition Universelle de 1855 par une médaille d’honneur, elle est encore récompensée à l’ Exposition Universelle de 1862 . Ses contributions aux Expositions Universelles étaient toujours attendues et remarquées à l’égal de celles de la Maison Barbedienne.

Prix: sur demande

Merci de nous contacter pour plus d'informations.
Demander le prix